jeudi 14 mars 2019

Madame de..., de Max Ophüls (1953)

madame_de.jpg
La ronde des boucles et la valse des mensonges

Il est très tentant d'établir un parallèle entre les structures élégantes de Madame de... et de La Ronde, les deux films procédant de manière similaire pour charpenter le récit, en se basant sur une série de boucles et de motifs répétés. Ils semblent raconter presque toujours les mêmes choses, qui plus est de la même façon. Si un tel dispositif paraît dans un premier temps plutôt artificiel, bien qu'il soit relativement irréprochable d'un point de vue purement technique, ces aléas et ces allers-retours centrés sur les fameuses boucles d'oreilles de la comtesse "Louise de…" prendront sens très progressivement.

On peut constater à quel point le mensonge structure la narration et finit par former un écheveau complexe de non-dits et de petits arrangements de la part de presque tous les personnages. On feint de perdre les boucles, on feint de les retrouver, on feint de trouver ça normal, etc. Le parcours (entre autres géographique) des boucles prendra de plus en plus de sens, engageant le film sur une pente dramatique alors que les débuts semblaient s'aventurer à la lisière de la comédie. L'ensemble des personnages gagne peu à peu en lucidité, ce qui conduira assez naturellement au duel final, étant donnée la nature des antagonismes et des inimitiés. Mais dans les premiers temps, on ne saisit pas l'étendue des dégâts, on ne mesure pas l'ampleur des conséquences, on ne sait pas vraiment si le mari s'amuse innocemment du mensonge de sa femme où s'il rumine furieusement en silence avec de la suite dans les idées.

Ces mouvements de va-et-vient des boucles et des personnages se chargent d'une signification de plus en plus intense et délicate à démêler, à mesure que les uns s'enfoncent dans une spirale de mensonges et les autres dans la passion, le vide ou la tromperie. Des mouvements captés toujours de manière élégante et millimétrée par Ophüls, même si l'ensemble peut apparaître un peu moins audacieux que des films comme Le Plaisir. Le milieu mondain est sondé de l'intérieur jusqu'à son explosion, dans un cadre magnifique, même si l'on ne saura jamais vraiment si les deux amants sont véritablement morts : le hors-champ, par exemple, laisse planer un certain doute (de la même façon que dans Liebelei, qu'il tourna 20 ans plus tôt). Je reste un peu en retrait de ce témoignage, entièrement dédié à l'observation d'un univers "superficiel uniquement en superficie", peut-être un peu lassé par les innombrables pertes de connaissance de Danielle Darrieux.

miroir.jpg fete.jpg

Os Tincoãs, d'Os Tincoãs (1973)

os_tincoas.jpg

Mes connaissances en matière de Samba (ainsi qu'en Afoxé ou Batucada apparemment) étant très limitées, je ne pensais pas être capable d'autant apprécier un tel album, dans un registre dont je ne sais rien et assorti de textes auxquels je ne comprends pas le moindre mot (à quelques exceptions près,  […]

Lire la suite

mercredi 13 mars 2019

Les Chasseurs de scalps, de Sydney Pollack (1968)

chasseurs_de_scalps.jpg

"Stop talking like a Baptist preacher. If I had half the boots been stuck under my bed, I bet I could outfit the United States Cavalry!" Les Chasseurs de scalps est un drôle de western progressiste, dont la violence supposée par le titre s'effacera en grande partie au profit d'un potentiel  […]

Lire la suite

lundi 11 mars 2019

Nick Waterhouse, de Nick Waterhouse (2019)

NW-NickWaterhouse-LP-CoverFINAL.indd

Ça commence de manière presque trop détendue, avec un By Heart sans surprise qui laisse présager le pire quant à la suite de l'album, dans le sillon du troisième et assez décevant album de Nick Waterhouse, Never Twice. Mais fort heureusement, le californien a laissé de côté les musiques d’ascenseur  […]

Lire la suite

Les Mains d'Orlac, de Robert Wiene (1924)

mains_d-orlac.jpg

Transplantation de genres Entrer pleinement dans l'univers horrifique de cet étrange film muet, Les Mains d'Orlac, abordant le thème de greffes peu orthodoxes en apparence, nécessite quelques ajustements de taille. D'entrée de jeu, on peut être viscéralement rebuté par le jeu très outré des  […]

Lire la suite

vendredi 08 mars 2019

Un an à vélo, d'Amsterdam à Singapour, de Martijn Doolaard (2017)

un_an_a_velo.jpg

"Plus on voyage, plus on se rend compte de l'immensité de ce qu'il nous reste à voir." Ça lui a pris comme ça, Martijn Doolaard, un photographe et graphiste néerlandais : un jour, il a décidé de se poser. Mais pas n'importe quelle pause. Pas la pause de milieu de journée qui s'étale, pas  […]

Lire la suite

Television Addict, de The Victims (1978)

television_addict.jpg

L'énergie du Punk Rock 70s par définition. Rien de révolutionnaire chez ces Victims australiens, le trio classique guitare/basse/batterie un peu bourrin, des riffs simplement saillants et des textes accrocheurs (avec notamment un pamphlet anti-télé assez primaire mais néanmoins revigorant).  […]

Lire la suite

mercredi 06 mars 2019

Le Chant du courlis, de Henry Barakat (1959)

chant_du_courlis.jpg

Chant du cygne égyptien Un bien curieux fragment du cinéma égyptien — précisément parce que je n'en connais quasiment rien : au-delà de quelques aperçus de la production contemporaine (Les Derniers Jours d'une ville, notamment), c'est le néant total au 20ème siècle. Autant dire que la découverte  […]

Lire la suite

lundi 04 mars 2019

Les Bruits de Recife, de Kleber Mendonça Filho (2012)

bruits_de_recife.jpg

Un soap-opera filmé par John Carpenter Le titre du premier film de Kleber Mendonça Filho (le réalisateur brésilien d'Aquarius) est en définitive bien plus important et porteur de sens que ce qu'on pourrait penser de prime abord. Dans la description de la vie d'une communauté de ce quartier  […]

Lire la suite

vendredi 01 mars 2019

L'Emploi, de Ermanno Olmi (1961)

emploi.jpg

"L'avenir vous semble-t-il sans espoir ? Buvez-vous souvent pour oublier vos problèmes ?" Dans le cadre de cette époque du cinéma italien, on peut se lancer dans L'Emploi en croyant avoir affaire à une forme de néoréalisme plus ou moins classique. Si la toute première partie peut donner  […]

Lire la suite

- page 1 de 83