Mot-clé - Enfance

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 15 septembre 2020

Le Village des damnés, de Wolf Rilla (1960)

village_des_damnes.jpg, sept. 2020

"A brick wall... a brick wall... I must think of a brick wall..." La connaissance a priori du contenu de l'intrigue, à travers le remake qu'en a fait John Carpenter en 1995, atténue de manière claire la portée de la première version de Le Village des damnés, un film britannique réalisé en  […]

Lire la suite

jeudi 16 juillet 2020

Où est la maison de mon ami ?, de Abbas Kiarostami (1987)

ou_est_la_maison_de_mon_ami.jpg, juil. 2020

Aléas de l'enfance Il y a dans Où est la maison de mon ami ? la simplicité aigüe d'un récit d'apprentissage au cœur même de l'enfance et la sincérité la plus touchante pour en décrire les peurs ainsi que les urgences. Tout le film se passe avec la caméra rivée sur la frêle silhouette d'Ahmad, au  […]

Lire la suite

mercredi 25 mars 2020

So Long, My Son, de Wang Xiaoshuai (2019)

so_long_my_son.jpg, mar. 2020

Fragments d'histoire(s) chinoise(s) Il existe dans le cinéma chinois contemporain une frange de réalisateurs qui semble adopter une position relativement homogène pour raconter l'histoire de leur pays, de la fin de la révolution culturelle jusqu'à aujourd'hui. Au sein de ce groupe, on retrouve des  […]

Lire la suite

mercredi 25 décembre 2019

Le Chien jaune de Mongolie, de Byambasuren Davaa (2005)

chien_jaune_de_mongolie.jpg, déc. 2019

Légendes des steppes mongoles Le Chien jaune de Mongolie, ou l'histoire d'une famille de bergers mongols dont les 5 membres seront les uniques personnages — si l’on excepte ovidés, bovidés, et canidés. En situant très nettement à mi-chemin entre le fictionnel et le documentaire, cette sorte  […]

Lire la suite

mardi 19 novembre 2019

Cœur cousu, de Carole Martinez (2007)


Lire la suite

vendredi 26 avril 2019

La Belle, de Arūnas Žebriūnas (1969)

belle.jpg

Le temps qui passe Le mode d'expression utilisé dans La Belle pour décrire une étape charnière de la fin de l'enfance peut s'avérer déroutant, sous certains aspects très subjectifs (au sens où ils ne s'expliquent pas vraiment au-delà des sensibilités individuelles). Si quelques choix artistiques ne  […]

Lire la suite

mardi 09 avril 2019

90's, de Jonah Hill (2018)

90-s.jpg

Boys in the hood Mid90s confirme, non sans un certain plaisir, qu'on peut raconter un peu toujours les mêmes histoires, sans faire preuve d'une grande originalité dans le fond, sans que le résultat ne soit barbant ou pénible, grâce à un mode d'expression particulier. On aurait tendance à l'oublier  […]

Lire la suite

- page 1 de 4