Mot-clé - Romance

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 12 mai 2021

L'Incroyable Vérité, de Hal Hartley (1989)

incroyable_verite.jpg, avr. 2021

"The last time I took a drink, I got into a car crash and I killed a girl — That's enough to drive you to drink." Un film de Hal Hartley est reconnaissable entre mille. Alors que je n'en ai vu que deux en 10 ans, il y a peut-être imposture dans ce qui vient d'être écrit, m'enfin passons.  […]

Lire la suite

mercredi 10 mars 2021

Le Cœur fou, de Jean-Gabriel Albicocco (1970)

coeur-fou.jpg, fév. 2021

Possession et amour à la folie Jean-Gabriel Albicocco est un total inconnu à mes yeux et si je n'irais pas comme Jean-Pierre Dionnet jusqu'à la comparer avec Dario Argento pour ses éclats formalistes, il est en revanche extrêmement tentant de voir dans le prisme esthétique déformant qui parcourt et  […]

Lire la suite

vendredi 12 février 2021

Battement de cœur, de Henri Decoin (1940)

battement_de_coeur.jpg, janv. 2021

"Ben non !" Dans cette comédie signée Henri Decoin avec Danielle Darrieux (sa femme à l'époque), il y a autant de cette France juste avant la Seconde Guerre mondiale, en quête de légèreté, que d'Amérique à travers les caractéristiques de la comédie nationale on ne peut plus classiques,  […]

Lire la suite

jeudi 21 janvier 2021

Remorques, de Jean Grémillon (1941)

remorques.jpg, janv. 2021

C'est la mer qui prend l'homme Il suffit de quelques films (notamment Gardiens de phare, Daïnah la métisse et le présent Remorques) pour discerner chez Grémillon d'une part une acuité documentaire évidente, qui transparaît ici par exemple dans cette façon de décrire le travail des hommes sur le  […]

Lire la suite

Billets connexes

samedi 02 janvier 2021

Cybèle ou les Dimanches de Ville-d'Avray, de Serge Bourguignon (1962)

dimanches_de_ville_d-avray.jpg, déc. 2020

Amour pur La première séquence de Cybèle ou les Dimanches de Ville-d'Avray ne laisse absolument pas présager ce qui suivra. Dans un montage éclaté et chaotique, on y voit un pilote d'avion de chasse foncer sur une petite fille, dans ce qui ressemble à un accident en Extrême-Orient. Sans doute  […]

Lire la suite

samedi 19 décembre 2020

Solitude, de Pál Fejös (1928)

solitude.jpg, déc. 2020

Escapade urbaine Il y a de quoi être bluffé par le dynamisme dans la mise en scène de cette romance, à l'âge d'or du cinéma muet, qui trouve une résonance intéressante avec le grand classique de King Vidor sorti la même année, La Foule. Loin de la prédominance du mélodrame dans ce dernier et  […]

Lire la suite

samedi 12 décembre 2020

Les Proscrits, de Victor Sjöström (1918)

proscrits.jpg, déc. 2020

Mélodrame des montagnes nordiques Le cinéma muet suédois est quelque chose qui m'est à la fois largement méconnu et bien intrigant, permettant d'accéder à des variations intéressantes sur le canevas mélodramatique traditionnel (à base de mystère entourant un personnage, de passé qui ressurgit, de  […]

Lire la suite

- page 1 de 5